Les défis liés à une faible viscosité HTHS

La Society of Automotive Engineers (SAE) a introduit récemment de nouvelles spécifications dans le domaine des produits à  faible viscosité dans les classifications d’huile moteur J300. Ces nouvelles spécifications vont soutenir la démarche des équipementiers (FEO) pour atteindre des exigences toujours plus strictes en matière d’efficacité énergétique. Ces viscosités extrêmement basses sont également synonyme de défis en ce qui concerne la longévité des huiles. Nous vous donnons plus d’explications.

Que’est-ce que la viscosité ?

La viscosité est la caractéristique de fluidité et/ou d’épaisseur de l’huile. Cet aspect est la conséquence de la résistance à l’écoulement. Plus cette résistance interne est importante,  plus le temps nécessaire pour l’huile à s’écouler est important. Plus la résistance est faible, plus l’écoulement de l’huile est rapide.

Que’est-ce que HTHS ?

La viscosité HTHS (High Temperature High Shear) est la méthode avec laquelle nous mesurons la capacité d’une huile fonctionnant à haute température (150 °C) à circuler efficacement entre les pièces en mouvement d’un moteur : paliers de bielles et de vilebrequin, mais aussi de l’arbre à cames et de son dispositif d’entraînement.

HTHS est essentiellement un aspect positif car il contribue à une amélioration de l’efficacité énergétique.

Quels sont les défis?

  • Usure

La viscosité HTHS permet de réaliser des économies de carburant grâce  à des huiles fluides, cela implique en contrepartie un risque plus élevé de dommages et une usure plus rapide des pièces essentielles du moteur. Le développement de nouveaux additifs pour ces huiles ultra fluides destinées aux moteurs à haut rendement revêt donc une importance capitale.

  • Un besoin de nouvelles conceptions

La probabilité que de nombreux constructeurs de moteurs devront à nouveau revoir la conception de leurs moteurs est bel et bien présente : un automobiliste ne pourra donc profiter des avantages de ces « nouvelles » huiles à faible viscosité qu’en disposant d’un moteur nouvelle génération adapté. 

  • Un besoin de nouveaux additifs

Comme indiqué précédemment, des additifs spécifiques devront être développés pour intégrer la formulation de ces huiles nouvelle génération. Cela implique de nombreux défis avec la conception d’huiles qui devront également assurer  la protection du moteur pour garantir un bon fonctionnement sur la durée.

  • Focus sur les véhicules de tourisme

Dans un premier temps,  ces nouveautés ne seront applicables qu’aux véhicules de tourisme. Les constructeurs qui développent des moteurs pour poids lourds sont seulement dans la phase R&D,  aucun résultat concret n’a donc encore été présenté.

SAE J300 Huile Moteur Viscosité

David De Mesmaeker

De notre expert David De Mesmaeker

David travaille chez Q8Oils depuis 2008 et il est notre expert pour les lubrifiants de gamme Automotive (lubrifiants pour tout véhicule léger, huile moteur / huile de transmission / Lubrifiants qualifiés pour les compétitions automobile / lubrifiants pour l'agriculture /

Poser une question à David De Mesmaeker


Suggérez un topic