Importance des émulsions pour le tréfilage de l’aluminium – Partie 2

Assistance technique fournie pour les huiles de tréfilage d’aluminium

Le service et l’assistance techniques fournis avec les huiles de tréfilage d’aluminium afin de déterminer leur état général et de décider si elles peuvent encore être utilisées sont décrits ci-dessous.

Les tests analytiques effectués sont les suivants:

    • Aspect
    • Viscosité cinématique à 40 c, cS.
    • Densité spécifique à 15 c
    • Indice d’acide (mgKOH/g)
    • Teneur en eau (ppm)
    • Teneur en cendres, % exprimé en aluminium et oxyde d’aluminium

Chaque test est important en soi, mais ils donnent collectivement une indication de l’état du système de lubrification et permettent de savoir s’il est possible de continuer à l’utiliser.

Aspect – Ce test est un contrôle primaire de l’état du lubrifiant et consiste à vérifier visuellement, à intervalles fréquents, la couleur du lubrifiant, la présence de particules fines d’aluminium et la taille de ces particules. L’odeur du lubrifiant fait également l’objet d’un contrôle.

Viscosité cinématique – Mesurée pour déterminer toute augmentation due à la présence de particules fines d’aluminium et à la formation de savons d’aluminium.

Densité spécifique – Cette valeur est nécessaire, car la viscosité est mesurée en centipoises au moyen d’un viscosimètre rotatif. La D.S. reconvertit la valeur en centistokes et peut donc être comparée à la valeur standard du grade de lubrifiant.

Indice d’acide  – Indique le degré d’oxydation observé dans l’huile de tréfilage, plus particulièrement dans les additifs de lubrification.

Teneur en eau – Mesurée par la méthode « Karl Fischer », cette valeur est très importante, car l’humidité a un effet immédiat sur la performance des lubrifiants. L’eau se vaporise au niveau de la filière sous l’effet de la température de cette dernière et génère ainsi une zone gazeuse compressible entre le tréfilé et la filière. Le contact entre les deux surfaces devient inévitable et provoque une usure importante de la filière ainsi que des éraflures sur le tréfilé ; dans les cas les plus graves, la production est arrêtée.

Teneur en cendres – Cette valeur correspond à la quantité d’oxydes et de particules fines d’aluminium circulant dans le système. Ces cendres peuvent avoir un effet spectaculaire sur la viscosité cinématique et provoquer l’abrasion des filières et des cabestans.

Les tests analytiques sont effectués régulièrement sur des échantillons envoyés par le client. La fréquence d’exécution de ces tests (tous les mois, tous les trimestres ou tous les ans) dépend du client et de l’état du système d’huile de tréfilage.

Filtration des huiles entières

Les huiles entières de tréfilage d’aluminium peuvent être soumises à un contrôle de température et à un processus de filtration destiné à éliminer les savons, particules et oxydes d’aluminium, ainsi que l’humidité. Il existe sur le marché un grand nombre de méthodes et de types d’équipements présentant des coûts, des niveaux d’efficacité et des besoins de maintenance différents. Le meilleur système de filtration des huiles de tréfilage d’aluminium est basé sur la force centrifuge. Une simple centrifugeuse haute vitesse bon marché de 3 à 5 microns est capable d’éliminer les savons, les particules fines et l’humidité de l’huile de tréfilage pour en prolonger la durée de vie et la maintenir en bon état, à condition que cette centrifugeuse soit correctement entretenue.

Résumé des huiles entières

L’industrie utilise en majorité des huiles entières pour le tréfilage de l’aluminium et des alliages d’aluminium afin de produire des barres ou du fil. Les huiles entières utilisées avec de nouveaux additifs de performance peuvent donner d’excellents résultats et assurer une productivité acceptable des machines de tréfilage.

Ces résultats ne sont toutefois possibles qu’à condition d’assurer l’entretien de l’huile de tréfilage, d’en contrôler la température et de la filtrer. Les huiles entières doivent en outre être testées en laboratoire, ce qui ne permet pas de disposer de données en temps réel.

La question est de savoir comment une usine peut augmenter la production de sa tréfileuse. Les huiles entières sont capables d’offrir de bonnes performances et présentent des avantages et des inconvénients en ce qui concerne leur adéquation à la tâche. Mais elles peuvent aussi restreindre l’augmentation des performances en termes de vitesse  de production ou de vulnérabilité à la contamination. L’industrie du tréfilage devrait se projeter vers l’avenir et envisager l’adoption des nouvelles technologies d’émulsion pour améliorer sa production.

À suivre…

Stuart Duff

De notre expert Stuart Duff

Stuart a rejoint Q8Oils en 1985, pour apporter et développer notre expertise dans le marché des lubrifiants pour le Travail des Métaux

Poser une question à Stuart Duff

Suggérez un topic