Vos méthodes de travail avec les Fluides pour le travail des métaux sont-elles sécurisées ?

L’exposition aux brouillards d’huile pour le travail des métaux constitue un risque potentiel pour les opérateurs des machines. Le meilleur moyen d’éviter les problèmes de santé est de mettre en place un programme de gestion des risques et des fluides, et de sélectionner des produits sûrs et sains.

L’inhalation du brouillard généré par les fluides pour le travail des métaux en huile entière et solubles peut entraîner des maladies respiratoires, comme la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et l’alvéolite allergique extrinsèque (AAE), également appelée pneumopathie d’hypersensibilité. Les employeurs doivent s’assurer que des mesures appropriées sont prises pour réduire le niveau d’exposition au brouillard de leurs opérateurs.

Comment le brouillard se forme-t-il ?

Les fluides pour le travail des métaux sont un mélange complexe de produits chimiques soigneusement sélectionnés pour apporter de nombreuses fonctions dans le processus de fabrication des métaux. Il existe une très grande variété d’ingrédients et de compositions des fluides pour le travail des métaux.

Tous les fluides ont tendance à former des aérosols ou brouillards. Cette tendance dépend du type et de la condition du fluide, ainsi que de l’environnement ambiant.

Le brouillard vient de la formation de particules liquides en suspension dans l’air.

Le brouillard d’huile peut se former quand de l’huile est vaporisée à haute pression ou quand l’huile entre en contact avec une surface à haute température et se vaporise. Lorsqu’elle entre en contact avec une température d’air plus basse, elle se condense.  Cela se produit quand les fluides interagissent avec les pièces en mouvement pendant l’usinage.

Plus d'informations sur la gestion des fluides de travail des métaux ?

Les risques du brouillard d’huile pour le travail des métaux

L’inhalation de brouillard est fortement associée à des cancers et asthmes professionnels.  Du fait des produits chimiques et micro-organismes qui irritent les poumons, il existe également un risque d’affection pulmonaire et de problèmes respiratoires. Ce phénomène peut être aggravé chez les personnes souffrant déjà d’asthme. Les affections peuvent aller de légères à extrêmes, jusqu’à débilitantes et impactant la qualité de vie et la capacité de travailler.

Le risque d’exposition est plus élevé dans des environnements fermés où les conditions favorisent la génération et la collecte de particules de brouillard.

Une exposition excessive ou à long terme à du brouillard de fluide pour le travail des métaux peut entraîner divers problèmes de santé à long terme :

  • Irritation nasale et oculaire
  • Alvéolite allergique extrinsèque (EAA) professionnelle
  • Asthme professionnel

La difficulté du contrôle des risques

Les employeurs ont la responsabilité de contrôler l’exposition à des substances dangereuses et les fournisseurs ont la responsabilité de signaler ces substances. Toutefois, les dangers associés aux brouillards peuvent être moins évidents et non immédiats.

La question est : que pouvez-vous faire pour minimiser les risques de santé pour les opérateurs exposés au brouillard de fluide pour le travail des métaux ? Dans cet état d’esprit, pourquoi ne pas sélectionner un fluide moins dangereux ? Malheureusement, aucun brouillard n’est bon pour la santé.

Un fluide pour le travail des métaux est généralement utilisé dans un système ouvert, susceptible d’être contaminé sur une longue période de temps. Cette contamination peut être à la fois chimique, comme des huiles parasites, et biologique comme des bactéries et les endotoxines induites par des cellules bactériennes vivantes et mortes. Ce qui soulève cette question : si vous ne pouvez pas maîtriser à 100 % ce qui compose le fluide, comment pouvez-vous maîtriser le contenu du brouillard ?

Comment minimiser les risques d’exposition ?

Une façon de minimiser les risques d’exposition au brouillard de fluide pour le travail des métaux est de mettre en place un programme efficace de gestion des risques. Pour cela, nous pouvons adapter l’approche de Santé & Sécurité ci-dessous afin de l’appliquer à l’évaluation des risques :

1. Éviter

  • Remplacer le fluide par un produit moins dangereux.
  • Introduire des moyens de contrôle, comme des équipements et outils.
  • Réduire l’exposition prolongée en mettant en place une méthodologie de travail adaptée.

2. Protéger

  • S’assurer que l’équipement de protection individuelle (EPI) correct est disponible et utilisé.
  • Installer un système d’aspiration localisée pour extraire les fumées et brouillards.
  • Fournir la formation et l’éducation appropriées.

3. Vérifier

  • Surveiller et consigner le bon fonctionnement de l’aspiration localisée.
  • Installer un système de gestion des fluides.
  • Reporter et consigner les plaintes de santé des opérateurs.

Surveillance de l’état des fluides

Il est fortement recommandé de réaliser un programme de surveillance de l’état des fluides et de conserver les enregistrements pendant 5 ans minimum.

Q8Oils recommande un plan de surveillance d’état équilibré des fluides, avec à la fois une analyse à court et à long terme :

Analyse quotidienne/critique

  • Aspect et odeur
  • Couches d’huile en surface, crémage et eau
  • Concentration par réfractomètre

Hebdomadaire – bihebdomadaire

  • Température
  • Enregistrer pH
  • Bactéries et champignons

Mensuel/moins critique

  • Dureté de l’eau
  • Conductivité
  • Moussage
  • Filtres

Lorsque des fluides pour le travail des métaux sont utilisés, il est essentiel de maintenir la concentration et les conditions de fonctionnement dans les limites recommandées.

Choisir le bon produit

Une autre façon de minimiser le risque de brouillard des fluides pour le travail des métaux est de sélectionner le meilleur produit qui allie santé et sécurité, performance et économie.

Il est également important de tenir compte de l’utilisation du produit sur le cycle d’usinage complet. Par exemple, un produit plus cher et dangereux peut en fait se révéler être une option plus sûre à long terme, car il protège le fluide et donc l’opérateur contre l’exposition à des micro-organismes dangereux.

Q8Oils propose une gamme complète de fluides de travail des métaux solubles et entiers, conçus pour apporter l’équilibre parfait entre sécurité, productivité et économie, tout au long du cycle de vie du fluide en utilisation.

Matthew Bloomer

De notre expert Matthew Bloomer

De formation chimiste, Matthew a rejoint Q8Oils en 2008, en qualité d'expert des fluides de Travail des Métaux (solubles), de par son experience et son cursus plus spécifiquement sur les aspects microbiologie et biocides.

Poser une question à Matthew Bloomer

Suggérez un topic