Futurs développements des huiles Q8 Mahler

Jusqu’au début des années 1980, aucune exigence n’imposait un type d’huile de spécialement formulées pour les moteurs à gaz, bien que le premier développement et la vente d’un moteur à gaz commercialement viable remontent à 1860. Ces moteurs à gaz ont été déclassés après 1900, remplacés par le même type de moteur à combustion interne, mais fonctionnant au diesel ou à l’essence.

En 1985, Q8Oils a créé ses Centre de Recherche et Développement internes pour étudier et développer la gamme Mahler, huiles pour moteurs à gaz, alors que le secteur énergie abandonnait le charbon au profit du gaz naturel pour produire l’électricité.

En 1990, Q8Oils a lancé sa première gamme d’huiles avec Q8 Mahler LA, MA et HA respectivement avec une teneur en cendres basse, moyenne et haute. Les Centres R&D Q8Oils ont poursuivi leurs développement en suivant les exigences des motoristes et des clients exploitants.

L’avenir des huiles pour moteurs à gaz

Q8 Mahler Series: toujours en avance sur les développements technologiques

Q8 Mahler
Calendrier pour le développement des huiles Q8 Mahler - 1985 à 2017

Il a fallu patienter près de 14 ans pour que Q8Oils lance sa nouvelle gamme Q8 Mahler G , au bout d’efforts considérables pour développer une technologie « moteur propre ».

La gamme Mahler G a apporté des performances nouvelles et très innovantes sur le marché. Q8 Mahler G5 est conçue pour des moteurs qui sont sensibles à la formation de dépôt, avec une teneur massique de cendres sulfatées de 0,5 % et des dispersants très efficaces reposant sur une rétention efficace du TBN.

Le TBN standard dans les moteurs au gaz naturel se situe dans la plage de 5 à 8 mg KOH/g, mais pour les biogaz, gaz de décharge, gaz d’eaux résiduaires et autres gaz pollués, Q8 a développé Mahler G8 et G10 avec des TBN plus élevés. L’huile Mahler G8 a un TBN de 8 mg KOH/g pour neutraliser les niveaux élevés d’acide qui sont générés pendant la combustion, tandis que G10 offre une réserve élevée avec son TBN de 10 mg KOH/g et est conçue pour les applications nécessitant de longs intervalles de vidanges.

En 2007, le Centre R&D de Q8Oils formule une huile de base synthétique de Grade III, Q8 Mahler R qui permet au produit de supporter des conditions de fonctionnement extrêmes. Même sous des températures élevées, les niveaux d’oxydation sont stables et l’huile permet des intervalles de vidange allongés. Deux ans plus tard, Mahler Maxx était commercialisée, cette huile dépassant toutes les autres en neutralisant les combustibles gazeux les plus agressifs et acides. D’une teneur en cendres sulfatées élevée de 1,2 % massique, elle possède un TBN de 11 pour maintenir les organes moteur propres tout en atteignant une résistance à la corrosion élevée, permettant ainsi d’établir de longs intervalles entre vidanges dans les meilleures conditions.

Le lancement des catégories Q8 Mahler GR5 et GR8 en 2013 fut une innovation R&D très appréciée de nos partenaires clients exploitants et motoristes. Avec une formulation basée sur de l’huile hydrocraquée de grade III, appelées également huiles de technologie synthétique, les performances existantes ont été surpassées. Grande propreté des moteurs et long intervalles de vidanges permettent d’augmenter la disponibilité donc l’efficience des moteurs.

Avec les performances constatées des huiles Q8 Mahler GR 5 et GR8, Q8Oils continue sur sa lancée et travaille déjà sur prochaine génération de produits. Les travaux du Centre R&D de Q8Oils resteront focalisés sur l’obtention :

  • De moteurs plus propres,
  • D’intervalles de vidange d’huile encore plus longs,
  • D’un coût total d’exploitation plus faible.

Ses priorités sont d’ores et déjà récompensés par des améliorations prometteuses :

1. Moins de dépôts dans le moteur
2. Résistance accrue de l’huile contre l’oxydation et meilleure stabilité thermique Réduction de la consommation de l’huile

Amélioration de la propreté du moteur
Q8 Mahler
Improved thermal and oxidative stability

3. Amélioration de la stabilité thermique et à l’oxydation

Q8 Mahler
Results at the end of the test

Améliorations significatives dans:

  • Stabilité à l’oxydation
  • Stabilité de la valeur de l’acide
  • Rétention du numéro de base
Q8 Mahler
Moteur Petter W1

Détails du test:

  • Moteur à un cylindre
  • Températures de fonctionnement 155 ° C
  • Point névralgique 220 ° C

4. Diminution de la consommation d’huile

Q8 Mahler
Mahler Grade MA (1990) vs Mahler Grade R (2007)
Q8 Mahler
Q8 Mahler
Example: Rolls Royce

5. Meilleure utilisation des retour sur expériences terrain en continu pour mieux comprendre la performance
6. Meilleure sélection de l’huile pour chaque moteur grâce aux évaluation de performance

Bienvenue dans un avenir qui promet…

  • De huiles de base aux performances plus élevées (Groupe III/Groupe V)
  • une viscosité minimum : 11 – 12 cSt
  • Cendres sulfatées : 0,8 % cendres sulf.
  • Contrôle amélioré des dépôts, pas de gommage des segments
  • Vidange prolongée
  • Longue durée de vie des filtres
  • Basse consommation d’huile (< 0,05 g / kWh)
  • Coûts d’exploitation réduits pour l’exploitant
  • Réduction du coût total tout au long du cycle de vie du produit (TCO)

L’expérience terrain continue en partenariat avec nos clients et confirme l’excellente performance des produits Q8 Mahler qui garantissent une poursuite de progrès et d’innovations pour les années à venir.

Joris van der List

De notre expert Joris van der List

Aprés 8 ans de service à notre institut de recherche Q8, Joris van der List a rejoint la division lubrifiants (Q8Oils) en 2011 pour devenir notre expert technique dans le marché de l'Energie (avec un cursus d'ingénieur mécanique).

Poser une question à Joris van der List

Suggérez un topic